Grand tournoi de sumos à Tokyo

Le sumo est un combat se pratiquant au Japon avec des lutteurs professionnels qui se rencontrent sur un espace composé d’argile. Ce terrain possède un diamètre de 4,55m. Il se nomme le dohyô. Les lutteurs sont des hommes très grands et très forts qui combattent les mains nues. Ils ne sont vêtus que d’un pagne allant jusqu’à la taille.

L’origine du sumo

Le sumo remonte a des temps très anciens au Japon et il est cité en 712 dans le livre des choses anciennes du pays qui est le premier livre connu. Le sumo était étroitement lié au shintô et les compétitions avaient lieu pour que les dieux soient cléments et donnent aux humains de bonnes récoltes. Actuellement, les combats se déroulent toujours sous un toit ressemblant à celui d’un temple shintô. Du sel est également parsemé sur le dohyô pour que le combat et les rituels soient ainsi purifiés lors des tournois.

Plus à propos du Japon  Vivre la Miyako Odori à Kyoto

Comment se déroule un combat de sumo

La partie de lutte va durer jusqu’à ce qu’un des deux antagonistes touche le sol avec une autre partie de son corps que ses pieds ou s’il met un pied en dehors du dohyô. 82 prises sont autorisées lors du combat afin d’y parvenir. C’est le gyôji partant un chapeau de noble et une robe colorée qui fait office d’arbitre. Il tient un éventail qui marque le combat de son début à la fin. Les lutteurs pèsent tous entre 90 et 160 kg. Leur taille est impressionnante et ils sont tous des géants divisés en cinq catégories. La catégorie la plus élevée se nomme le yokozuna et il existe six tournois dans l’année.

Les tournois de sumo

Ces tournois de sumo se nomment les hon-basho et se déroulent les mois impairs. Chaque tournoi se passe pendant quinze jours. A Tokyo, ils se déroulent en janvier, en mai et en septembre. Les autres se passent à Osaka, Nagoya et Fukuoka. Pendant les tournois de Tokyo, les compétitions sont retransmises tous les jours entre 16 et 18h. Les plus jeunes commencent leur combat à 9h30 le matin et les plus âgés à 15 h. Il vaut mieux assister à un tournoi réellement car c’est extrêmement impressionnant. Si on ne réserve pas les places, il faut prévoir un minimum de 2 100 yens qui représente environ 15 euros pour un billet. Chaque jour, il est possible d’acheter sa place à partir de 8h30 et il y a 400 places qui sont distribuées. On ne peut acheter les entrées qu’au Japon bien que certains voyagistes peuvent vous en proposer.

Plus à propos du Japon  Que voir au Japon ?

Comment acheter des places à Tokyo ?

Ces places sont individuelles et attribuées au balcon. Celles qui sont au parterre sont réservées pour les Massu qui sont une sorte de boxe. C’est à la Nihon Sumo Kyokai ou à Ticket Pia que l’on peut se procurer les places. Il est aussi possible d’assister à une demi-journée de tournoi avec assistance qui est organisée par des tour-operators.

Laisser un commentaire