Se loger

Se loger au Japon n’est pas très difficile. En fonction de votre budget, de votre goût de l’aventure et de vos envies de confort, voici quelques idées pour passer de belles nuits au pays du soleil Levant…

Les hôtels, des modèles de confort et de propreté

L’hôtel est la formule d’hébergement la plus chère. Comptez un minimum de 10000 yens, (environ 60 EUR par nuit). La qualité hôtelière japonaise est irréprochable, offrant télévision, climatisation, salle de bain privée et propreté exemplaire. Vous trouverez facilement un hôtel sur Booking.

Les Ryokans, des hôtels « à la japonaise »

Vous dormirez dans une chambre recouverte par des tatamis, sur des futons que vous trouverez rangés dans les armoires. Pour les toilettes et la salle de bain, c’est sur le palier ! Les ryokans sont parfaits pour vivre une expérience à la nippone mais ceux qui souffrent du dos verront vite que dormir pour la première fois sur un futon n’est pas des plus confortable. Les prix sont les mêmes que pour les hôtels classiques.

Les auberges de jeunesse pour les plus jeunes

Vous êtes jeunes ? Avez peu de moyens ? Tournez vous vers les auberges de jeunesse. Elles sont nombreuses à Tokyo et permettent de passer une nuit tranquille pour moins de 5000 yens (30 EUR). Dortoirs, salle de bain et cuisine communs sont l’occasion de faire de belles rencontres. Il est conseillé de réserver avant le départ. Nous vous conseillons Hostels.com qui regroupe toutes les auberges de jeunesse.

Les Capsule Hôtels : claustrophobes s’abstenir !

Vous souhaitez vivre une expérience typiquement japonaise ? Les Capsule Hôtels sont faits pour vous ! Implantés pour la première fois à Osaka en 1979, leur succès est aujourd’hui indéniable. Innovants, il vous proposent des emplacements avec l’espace juste nécessaire pour vous allonger. Vous trouverez deux rangées de capsules, l’une sur l’autre, de part et d’autre d’un couloir. Une fois à l’intérieur vous fermez votre volet supérieur coulissant pour être chez vous ! Confortables, ces couchettes vous permettent de vous asseoir, de regarder la télévision au plafond et de vous allonger…si vous n’êtes pas trop grand !

En arrivant vous déposez vos chaussures dans un casier et prenez des patins, vous laissez vos bagages à la réception et endossez, si vous le souhaitez le yukata (pyjama) fourni par l’hôtel. L’établissement dispose d’un salon télé, d’internet et de distributeurs de boissons et nourriture. La salle de bain et les toilettes sont communes et comprennent souvent un sauna.
Ce concept hôtelier, pratique et peu cher, n’est pas mixte. La plupart des Capsule Hôtels sont réservés aux hommes mais il en existe quelques uns pour femmes.

Certains considèrent ces capsules comme de véritables cercueils, d’autres apprécieront cette expérience unique ! Vous les trouverez dans les centres des grandes villes japonaises pour environ 4000 yens (environ 24 EUR) la nuit. N’oubliez pas de réserver !

Insolite, une nuit dans un temple japonais

Les touristes les moins argentés auront toujours la solution de loger dans un Shukubo ou temple japonais durant une ou plusieurs nuits. Certains temples offrent même l’hospitalité gratuite, l’inconvénient est qu’il faut participer aux tâches communes comme la cuisine ou le ménage. Les hôtes disposent d’une chambre dans l’enceinte du temple et peuvent participer aux prières, cérémonies ou séances de méditation.

Pour les longs séjour : les Guest House

Les touristes comptant séjourner un ou plusieurs mois pourront choisir la formule Guest House, des maisons proposant des chambres individuelles moyennant le paiement d’un loyer mensuel. Il en existe à partir de 50 000 yens (300EUR). Salle de bain, toilettes et cuisine sont communes et chacun est tenu de participer aux tâches ménagères. C’est une solution idéale pour les longs séjour, économique et l’opportunité de rencontrer d’autres étrangers.

Le Minshuku, pour loger chez l’habitant

Le Minshuku ressemble à nos B&B occidentaux. Vous en trouverez, proposés par des familles japonaises qui auront transformé des pièces de leur habitat en chambres avec tatamis et futons. Comptez environ 5500 yens par personne et par nuit repas compris. Cependant cette formule d’hébergement n’est pas très courue au Japon car les japonais sont très pudiques et sont parfois réticents à montrer leur intérieur.

Que voir au Japon ?

Destination de traditions ancestrales et de modernité, le Japon n’a jamais cessé de fasciner les voyageurs qui la découvrent pour la première fois ou y retournent. Voici quelques suggestions d’endroits à visiter lors de votre voyage dans le Pays du soleil levant.

Les endroits incontournables

Les temples superbes entourés de parcs pittoresques constituent le principal attrait touristique du Japon. Ces lieux de culte bouddhiste se retrouvent dans la plupart des villes du pays. Le temple Sensoji est le plus célèbre ; les pèlerins le visitent depuis plus de 10 siècles. Les jardins attirent les amateurs de nature et les photographes des quatre coins du monde ; une visite des jardins Tsukiyama, Karesansui, et Chaniwa s’impose. Le visiteur est toutefois assez étonné de trouver des sanctuaires, des châteaux et des temples dans un environnement de gratte-ciels ultramodernes abritant les toutes récentes technologies.

Art et culture

Pour plonger au cœur de la culture japonaise, assistez à un combat de sumo (vous trouverez toutes les infos dont vous avez besoin sur le site de l’office du tourisme du Japon) ; ces lutteurs sont très respectés au Japon et leur sport est considéré comme un art.

De très nombreux festivals, marchés et fêtes de toutes sortes, organisés à l’année, vous permettront de découvrir l’hospitalité et l’amabilité des Japonais. Les salons de thé valent également le détour, ne serait-ce que pour apprécier le raffinement de ce rituel ancestral.

Si les arts traditionnels du Japon sont réputés pour la qualité des œuvres en céramique, en tissu, les poupées et les épées, on ne peut oublier les performances du kabuki, du bunraku, du jeu de rôle Nô, et de la danse. L’Ikebana, la calligraphie, la peinture, l’origami, l’onsen ainsi que les geishas sont indissociables de la culture japonaise. Des sushis savoureux aux légumes frais délicatement panés à la tempura, les plats de la gastronomie japonaise sont à la fois délicieux, sains et présentés avec esthétisme.

Quand visiter le Japon ?

De mars à avril et de septembre à novembre constituent les meilleures périodes pour visiter ce pays, car le climat y est stable. En-dehors de ces périodes, vous pourrez visiter certaines destinations comme les récifs de corail d’Okinawa, la station de ski de Niseko, et profiter des ressources de villes modernes telles que Tokyo et Kyoto.

Quelle saison pour partir au Japon ?

Le climat du Japon est tempéré ou tropical en fonction de la région de destination. L’archipel s’étend d’ailleurs sur plus de trois mille kilomètres. Au nord, les étés sont courts, et les hivers neigeux. Par exemple, à Sapporo, vous affronterez des températures négatives en hiver, autour de -6°C. Au sud, le climat tropical propose de fortes chaleurs et un taux d’humidité élevé. La température moyenne de la région d’Okinawa en hiver est de 16°C !

Le printemps est particulièrement recommandé grâce à la merveilleuse période de floraison des cerisiers. Entre les mois de mars et de mai, l’afflux touristique est d’ailleurs à son maximum. Le soleil est souvent présent, et les températures, dans la partie méridionale, grimpent à 18°C en moyenne. Comptez de 14°C à 15°C pour les conurbations de Tokyo et d’Osaka. Des vêtements chauds sont encore appropriés. Cette période est propice au tourisme intérieur. En effet, les Japonais visitent leur pays durant le printemps durant lequel tombent les vacances scolaires, les jours fériés, et la golden week.

De mi-juin à mi-juillet, la météo du Japon est caractérisée par la saison des pluies. Les températures et l’humidité augmentent sensiblement, et les précipitations abondent. De juillet à août, les Japonais privilégient la montagne et les stations balnéaires, notamment à Okinawa, et Naha. Cette période est propice pour assister aux festivals, et aux nombreux feux d’artifices. L’automne est agréable puisque la haute saison touristique est terminée malgré des températures très agréables. Profitez-en pour visiter les temples, et les sanctuaires, ou encore, pour partir en randonnées dans un environnement éclatant.

Si vous partez en hiver, dirigez-vous plutôt vers le sud de l’archipel, où le temps demeure ensoleillé, et les températures douces. Plus vous remontez vers le nord du pays, plus le climat du Japon se refroidit. Comptez une température moyenne à Sapporo de -5°C. C’est l’occasion de pratiquer le sport d’hiver comme le surf, le patinage et le ski. Songez simplement à prévoir des vêtements chauds !

Une aventure en immersion dans l’archipel du levant !

Aux passionnés de culture japonaise qui souhaitent partir à l’aventure dans le pays du Soleil levant, les accords signés entre la France et le Japon permettent depuis 1999 une expérience unique. Avec le visa vacances-travail – working holiday visa -, rien de plus simple que d’embarquer pour un voyage de longue durée tout en bénéficiant de la possibilité de travailler sur place.

Le cadre général du visa vacances-travail

Avant de passer au détail des documents à fournir pour l’obtention du visa vacances-travail, le candidat doit impérativement garder à l’esprit la nature de ce visa. Visa touristique, il a vocation à permettre de visiter le pays. Ainsi, l’objectif de travailler ne saurait être le motif premier de la demande. Afin d’approfondir la connaissance mutuelle entre les 2 pays, ce visa couvre une période longue d’une année, dont la durée maximale ne pourra être prolongée. Néanmoins, durant ces longues vacances, le ressortissant français, âgé obligatoirement entre 18 et 30 ans, aura les documents nécessaires lui permettant de travailler. Étant donné la durée importante du visa, il lui est offert la possibilité de financer son séjour en travaillant sur place. Cependant, certaines règles respectant les bonnes mœurs du pays ne permettent pas les emplois tels que les cabarets et les salles de jeux.

La constitution du dossier, la clé de la réussite

Afin d’obtenir son visa, un dossier en bonne et due forme devra être constitué. Le candidat devra impérativement le déposer en personne dans les services consulaires du Japon dépendant de son lieu de domiciliation. Un passeport biométrique en cours de validité avec sa photocopie ainsi qu’une photo d’identité réglementaire se trouvent requis. Le formulaire de demande de visa devra être correctement rempli et signé. Un modèle explicatif se trouve mis à disposition sur le site de l’ambassade du Japon en France. Certaines conditions financières fixent un solde de 4500EUR disponible sur votre compte courant ou de 3100 EUR si vous pouvez présenter votre billet retour. Malgré tout, il vaut mieux prévoir une somme disponible aux alentours des 7000EUR, afin de passer un séjour à l’abri des soucis pécuniaires. Un certificat médical de moins d’un mois devra attester de votre bonne santé. Pour les éléments plus personnels, un curriculum vitae, une lettre de motivation sur ses aspirations à résider un an au Japon et un programme de séjour devront enfin être présentés.

Rapporter des cadeaux originaux du Japon

Si les « tenugui » et les poupées Daruma sont considérés comme des cadeaux classiques du Japon, surpassez-vous en choisissant des cadeaux sortant de l’ordinaire, lesquels vont sûrement épater plus d’un.

Ninja de jardin

Cousin du nain de jardin, le ninja de jardin détient plus le rôle de protecteur que celui d’être décoratif. Il peut protéger vos fleurs et votre pelouse de certains animaux indésirables comme le chat du voisin par exemple. Certains modèles de ninja de jardin disposent des yeux qui s’illuminent la nuit. Il se charge au moyen de la lumière du soleil. Original non ? Vous pouvez l’offrir à n’importe qui et à n’importe quelle occasion, du moment que la personne apprécie l’originalité.

Les gommes imitation plats du Japon

Émerveillez vos collègues de travail en leur rapportant des gommes qui imitent super bien les plats typiques japonais. Ce qui rend ces gommes uniques c’est leurs couleurs vives et leurs formes qui donnent l’envie de croquer. Conseillez vos amis de les poser sur le bureau pour égayer leurs journées.

Le costume sumo gonflable

Idéal pour se déguiser lors d’un bal costumé ou pendant la soirée d’Halloween, le costume sumo gonflable est tout ce qu’il vous faut. Insolite, mais aussi amusant pour se divertir entre amis ou en famille, le costume dispose d’un gonfleur électrique. Lorsque vous avez décidé d’en acheter, pensez à vous procurer plus d’un costume si possible. Au passage, vous pouvez aussi vous prêter à un tournoi de sumo.

PQ sudoku !

Eh oui, il n’y a que les Nippons qui pensent les choses autrement. Avec un papier toilette gravé de sudoku, vous allez passer des heures et des heures dans votre petit coin. Vos invités seront même abasourdis en passant aux toilettes. Soyez sans crainte, l’encre d’impression utilisée sur les papiers toilette ne déteint pas. Vous pouvez également l’offrir en guise de cadeau pour Noël si ce n’est pas trop déplacé. Bref, choisissez la personne à qui vous allez l’offrir.

Les fameuses oreilles de chat Necomimi

À première vue drôles, les oreilles de chat sont munies d’un système futuriste leur permettant de réagir aux humeurs de celui qui les porte. Développées par Neurowear, ces oreilles de matou peuvent donc baisser lentement pour indiquer la sérénité. Elles se dressent pour démontrer le sérieux de la personne. On en trouve presque partout dans les magasins à Tokyo. Ce présent sera parfait pour une femme ou une petite fille.